sylvainjpg

Mr Sylvain est un nomade comme il dit !

Je l'ai rencontré en quittant la fête foraine de Rouen, un aprés-midi de collecte. Il me restait à traverser le pont pour rejoindre la place où Jeanne d'Arc fut brûlée vive. Rive droite, rive gauche.

"Vous taquinez la photographie ?", me dit un drôle de pellerin, portant cape et bottes de sept lieux, un long baton en main gauche et un chien en peluche sous le bras.

"Oui, c'est mon métier

_ vous aimez les fêtes foraines ?

_ oui, surtout quand elles sont désertes comme celle-ci".

Il me demande s'il peut marcher un bout avec moi, et nous nous engageons sur le pont. Il n'a pas beaucoup d'amis Mr Sylvain, un peu ici, un peu là, il n'a pas de maison non plus ; je comprends qu'il sort de l'hôpital psychiatrique, qu'il y retourne de temps en temps le jour, peut-être dort-il dans un foyer la nuit ? en tout cas, il a ses habitudes rive droite. Il passe chez M. pour se faire parfumer, aprés, la cantine africaine derrière l'église, il y a J. quil lui trouve des vêtements... mais son grand plaisir, c'est de prendre le train pour aller à la mer ! "Pour presque rien tu peux prendre un billet pour la plage vers caen, et mieux encore, quand tu as le temps, tu peux aller jusqu'en Bretagne", mais il n'a pas le temps en ce moment, trop de quelque chose à faire, va savoir. Nous avançons encore, il me demande ce que je fais comme photos, si je travaille seule ; je lui explique le projet de relier Paris à Rouen, par la route que plus personne ne marche. L'idée lui plaît beaucoup, il m'explique qu'il marche tout le temps ... de pas à pas sur le pont, l'errance et la solitude de Mr Sylvain se transforment étrangement en poésie, il devient nomade, un grand épris de liberté amoureux des côtes bretonnes. Jamias il ne me parle de son chien, cela pourrait ressembler à l'histoire du fou qui promène sa brosse à dent ... 

Mais il se sent seul Mr Sylvain, quand je le quitte, je lui promets de lui envoyer la photo, il n'a pas d'adresse, il me confie un numéro de portable (non attribué), c'est trés beau comme il s'applique à me dicter cette suite de chiffres, comme on fait ...